Doom Eternal : nos espoirs se confirment

Les fans de Doom avaient été gâtés en 2016, avec la sortie d’un épisode reboot absolument sensationnel, dont le game design à cheval entre la plate-forme, l’arcade et l’action pure donnait un nouveau souffle au First person Shooter. Près de quatre ans plus tard, la série fondatrice du genre revient avec Eternal, dont l’ambition démesurée se dévoile dans un nouveau trailer proprement hallucinant.

Il y a quelques jours, nous avions inclus Doom Eternal dans la liste de nos jeux les plus attendus pour l’année 2020, et cette nouvelle bande-annonce confirme amplement nos espoirs les plus fous. Tout, dans ce nouvel opus semble améliorer les acquis déjà démentiels du jeu de 2016 : les phases de plates-formes et la progression verticale au sein des niveaux promettent d’être encore plus vertigineuses, les exécutions des adversaires démoniaques sont plus imaginatives que jamais, et de nouveaux accessoires permettent de renouveler totalement le gameplay sans trahir l’esprit du précédent opus. On notera ainsi l’arrivée d’armes blanches dévastatrices et d’un lasso capable d’attraper des ennemis ou de se projeter rapidement dans les airs, comme dans ce bon vieux Bionic Commando de Capcom. Si l’esthétique respecte l’atmosphère infernale propre à la saga, l’action se déroule désormais sur une exoplanète post-apocalyptique, truffée de bâtiments colossaux et de vestiges en tous genres d’une civilisation trop vite éteinte.

Si Doom 2016 était basé sur le moteur graphique propriétaire ID Tech 6, ce nouvel épisode bénéficie d’une mise à jour et s’impose comme le représentant de l’ID Tech 7, qui s’annonce comme un concurrent majeur du fameux Unreal Engine. Doom Eternal sortira sur PC, Stadia, Xbox One et PlayStation 4 le 20 mars 2020, et à une date encore indéterminée sur Switch, dans une version forcément moins impressionnante. Des bonus exclusifs sont proposés pour toute précommande, dont une version remasterisée de Doom 64, l’une des meilleures versions du tout premier chapitre de la franchise…

Crédits : ID Software, Bethesda

%d blogueurs aiment cette page :