Star Wars Jedi Fallen Order : le trailer final est en ligne

Alors que des fans étonnamment aigris avaient condamné la franchise à l’oubli après la sortie des Derniers Jedi (que nous adorons ici. Eh oui.), la saga de George Lucas n’a clairement pas dit son dernier mot. Quelques semaines avant l’arrivée en salles de L’Ascension de Skywalker de J.J. Abrams, les gamers vont en effet pouvoir se plonger dans une aventure solo inédite dont l’intrigue se situe entre La Revanche des Sith et Un nouvel espoir.

Comme on peut le voir dans la bande-annonce de lancement, le joueur incarne dans Jedi Fallen Order un Padawan rescapé de l’Ordre 66, qui va essayer d’échapper aux assauts ininterrompus de l’Empire. Développé par Respawn Entertainment (APEX Legend, Titanfall), studio fondé par des anciens pontes d’infinity Ward (Call of Duty) et réalisé par Stig Asmussen (God of War III), le jeu consiste en un mélange assez prometteur entre aventure, combats au sabre laser contre des hordes de stormtroopers ou des adversaires isolés (guerriers Sith, AT-ST, etc.), le tout ponctué par des énigmes grand public et des rides spectaculaires (une scène vous place aux commandes d’un marcheur AT-AT). Ceux qui ont pu tester le jeu suffisamment longtemps évoquent une game design largement inspiré de Dark Souls, demandant notamment un timing extrêmement précis dans la gestion de la défense. Utilisant le moteur graphique Unreal, le jeu semble offrir un production solide et une ambition technique assez élevée.

Star Wars Jedi Fallen Order doit sortir le 15 novembre sur PC, Xbox One et PlayStation 4 . Le jeu est un événement sur ordinateurs, puisqu’il marque le retour d’Electronic Arts sur la plate-forme Steam, que le géant américain avait désertée au début des années 2010 pour créer son propre Launcher, Origin. Par ailleurs, EA vient d’annoncer à l’occasion de son bilan comptable annuel avoir vendu plus de 33 millions d’exemplaires combinés de Star Wars Battlefront et Battlefront II, sur l’ensemble des supports. Pas mal, pour une série qui subit depuis ses débuts les sarcasmes de geeks un peu trop hargneux…

Crédits : Lucasfilm, EA Games