La PlayStation 5 sortira fin 2020

Ces derniers mois, Sony s’est montré particulièrement discret sur le front de la PlayStation, allant même jusqu’à déserter l’E3 2019. Depuis le dernier événement State of Play, qui nous a permis d’en savoir plus sur The Last of Us 2, ultime blockbuster maison de la PS4, le géant japonais semble enfin prêt à revenir dans la danse médiatique, comme en témoignent ces révélations officielles concernant la Playstation 5.

Petit flashback : l’un des premiers teasers de la PS4 datant de l’été 2013…

C’est désormais factuel : la prochaine console de salon de Sony répondra au nom terriblement novateur de PS5 (codename : « Prospero » en interne), et sortira pour les fêtes 2020 à un prix encore indéterminé (on peut parier sur une fourchette de 400 à 500 euros au lancement). Voici ce que l’on sait déjà sur ce nouveau système.

Technologie

  • La PS5 sera équipée d’une architecture Rizen spécialement créée par AMD, bâtie autour d’un processeur à huit cœurs et d’une carte graphique Radeon capable de gérer en hardware des effets de Ray Tracing en temps réel. Sony annonce du gaming en 8K, et du 4K généralisé à 120 images par seconde. A vous désormais de changer votre écran, si le cœur (ou le portefeuille) vous en dit…

Contrôleur

  • Un tout nouveau contrôleur accompagnera la sortie de la console, pour le moment très proche visuellement du Dualshock 4 selon les propos du magazine Wired. La grande nouveauté viendrait d’un système de retour haptique (et non de vibrations) totalement repensé et entièrement programmable, lié à des gâchettes dynamiques capables de simuler la tension évolutive d’une corde d’arc, par exemple. Pour vous donner une idée plus concrète, cette technologie se rapproche de celle utilisée sur la combinaison de réalité virtuelle que porte le héros de Ready Player One de Steven Spielberg… Le contrôleur de la PS5 disposera par ailleurs d’une meilleure sortie audio que celle du Dualshock 4, d’une charge de batterie augmentée et surtout d’une connexion en USB-C.

Interface

  • L’interface de la PS5 devrait marquer une rupture esthétique avec celles de la PS3 et de la PS4. Les options sociales seront mises en avant, et il sera possible de lancer directement un mode de jeu spécifique (par exemple une partie multijoueurs en ligne) depuis l’écran Home, sans avoir à lancer un jeu complet au préalable.

Stockage

  • Oui, la machine comportera bel et bien un lecteur physique, et les jeux seront gravés en standard sur des Blu-ray de 100 Go (un Blu-ray lambda pèse pour rappel 50 Go). Si le débat n’a pas encore été ouvert, il est donc tout à fait envisageable que la PS5 puisse lire le format Ultra HD 4K. Sony se concentre pour le moment sur les jeux en termes de communication, et ces derniers devront toujours être installés au moins en partie sur le disque dur – et c’est justement sur cet aspect que Sony base une grande partie de sa campagne promo. La PS5 disposera en effet d’un disque SSD extrêmement rapide et beaucoup plus fiable que le stockage old school des PlayStation 3 et 4. Ce débit d’informations démultiplié devrait permettre aux développeurs de supprimer totalement les temps de chargement, et d’afficher des environnements beaucoup plus vastes et détaillés qu’auparavant, sans avoir à tricher sur la définition variable des textures et des modèles 3D.

Il y a fort à parier que des vidéos de démonstration de divers prototypes inondent la blogosphère dans les mois, voire les semaines à venir, Sony n’en étant qu’au tout début de sa croisade commerciale. Tous les signaux sont pour le moment au vert en ce qui nous concerne, le constructeur ayant visiblement décidé de corriger de nombreuses erreurs passées, notamment sur la rétrocompatibilité (oui, on pourra jouer à des jeux PS4 sur sa PS5) ou du cross-play (depuis la semaine dernière, tous les jeux PS4 peuvent être connectés en multi avec d’autres supports concurrents, si les développeurs le souhaitent). Si Sony n’a pas encore communiqué sur la VR, on est aussi en droit d’espérer un casque mis à jour, tirant pleinement profit des capacités de calcul du CPU et du GPU d’AMD. Maintenant, reste à savoir si cette avancée technologique sera révolutionnaire ou se contentera d’une simple évolution esthétique ; il faudra pour en juger attendre de pouvoir découvrir les premières productions exclusives au support, qui on l’espère ne se résumeront pas à des épisodes supplémentaires des franchises Uncharted ou God of War…

Crédits : Sony

En photo d’ouverture : un kit de développement de la PS5 qui ne représente pas le design définitif de la console.

%d blogueurs aiment cette page :