Star Wars Pinball : Notre Test sur Switch

La sortie de Pinball FX sur Switch fin 2018 avait soulevé quelques questions légitimes, les tables Marvel et Star Wars brillant par leur absence sur le support de Nintendo. L’erreur est désormais réparée : Zen Studios et Lucasfilm lancent le stand alone Star Wars Pinball, dont la profondeur de jeu et la durée de vie délirantes repoussent les limites du flipper numérique…

L’ombre du RPG

Basé sur le game design du formidable Pinball FX 3, Star Wars Pinball est autant une simulation de flippers qu’un RPG mâtiné de party game. Entièrement connecté, le titre favorise la compétition (les scores peuvent d’ailleurs être comparés d’une plate-forme à l’autre ; une première dans le genre) mais aussi la coopération : il est ainsi demandé dès le départ de rejoindre le camp du côté lumineux ou du côté obscur de la Force, les points récoltés au fil des parties alimentant l’un ou l’autre. Concrètement, le jeu propose un système d’expérience digne d’un jeu de rôle : chaque score obtenu sur n’importe quelle table contribue à ce que le joueur franchisse de nouveaux niveaux, et des défis isolés pour chaque flipper permettent de débloquer des pouvoirs spécifiques, à utiliser stratégiquement pour engranger encore plus de points. En franchissant des paliers de réussite dans les challenges « une bille », « cinq minutes » ou « survie » (dans lequel il faut passer un cap de score avant qu’une minute ne s’écoule, chaque palier réinitialisant le compte-à-rebours), on améliore donc ses caractéristiques globales, mais le style de jeu de chaque gamer influe directement sur son inventaire. Si l’on favorise les zones rebondissantes, le pouvoir lié aux bumpers va s’améliorer au fur et à mesure. Si l’on vise juste à chaque lancement de bille, on va améliorer le tir de précision. Si l’on multiplie les combos lors d’une partie, ceux-ci vont rapporter de plus en plus de points, etc.

Bien plus qu’un flipper

La progression sur une table se fait donc de la manière suivante : il est conseillé de commencer par les trois défis (notés sur 15 étoiles de réussite chacun) et une fois les pouvoirs et skills débloqués, on peut essayer de battre des records en solo ou en multi, selon les règles de base de la table. Portée par les partitions mythiques de John Williams et quelques compositions inédites de qualité correcte, chaque table constitue un univers et un récit à part entière : sur les plateaux inspirés des huit longs-métrages ou des séries animées, des cibles spécifiques permettent de lancer des missions narratives reprenant les morceaux de bravoure les plus célèbres. Des personnages ou véhicules superbement modélisés en 3D apparaissent régulièrement sur la table, certains chasseurs devant être abattus directement par la bille entre deux tirs de rampe bien placés. Des mini-jeux sont inclus dans certaines tables, notamment des courses effrénées ou shoot’em up à l’ancienne. Le nombre de flippers disponibles défie quant à lui la raison : 19 tables au lancement, parmi lesquelles des adaptations d’épisodes précis, des thématiques guerrières (Masters of the Force oppose les maîtres Jedi et Sith, tandis que Starfighters se concentre sur les batailles spatiales, permettant au joueur de choisir un camp ou l’autre) ou rendant hommage à certains personnages (Solo, Lando, les droïdes, etc.). Grande nouveauté de cette version Switch, un mode campagne permet d’enchaîner des défis très variés basés sur les tables spécifiques ou des mini-jeux isolés, en essayant d’atteindre (comme dans Angry Birds) jusqu’à trois paliers de réussite à chaque fois. Hypnotisant car doté d’une replay value infinie, ce solo devrait à lui seul vous occuper pendant plusieurs dizaines d’heures…

Notre Verdict : 9/10

Crédits : Zen Studios