Aladdin et Le Roi Lion reviennent sur consoles

le

Outre les séries Streets of Rage, Final Fantasy, Mario et Sonic, l’ère des consoles 16 bits a culminé avec la sortie de certains titres estampillés Disney, dont l’extraordinaire Aladdin sur Mega Drive. Ce chef-d’œuvre de la 2D revient sur Switch, PC, Xbox One et PS4 le 1er novembre prochain, accompagné d’un sympathique jeu de plates-formes inspiré du Roi Lion.

Dirigé en codé en grande partie par David Perry (The Terminator, Earthworm Jim), Aladdin est en 1993 un pari totalement fou : ayant convaincu Walt Disney grâce à un niveau prototype posant les bases d’un game design exceptionnel, l’équipe de Virgin doit boucler l’ensemble du jeu en quelques semaines seulement. Si la programmation est réalisée par Virgin, Disney délègue une horde d’animateurs maison, aptes plus que quiconque à restituer les mouvements des différents héros au format vidéoludique. A sa sortie, Aladdin a tout d’un dessin animé interactif : chaque protagoniste (figurants compris) dispose d’animations à 24 images par seconde, et le joueur traverse des décors d’une richesse colorimétrique étonnante, surtout lorsque l’on connaît les limites de la Mega Drive en la matière (rappelons que la console de Sega ne pouvait afficher que 64 couleurs simultanées, contre 256 pour la Super Nintendo).

Parallèlement à la sortie du jeu de Virgin, une autre version d’Aladdin sort sur la 16 bits de Nintendo, développée cette fois-ci par Capcom. Si le jeu est de très bonne facture, le game design souffre de la comparaison avec l’œuvre de David Perry, de l’aveu même de son créateur Shinji Mikami (oui, LE Shinji Mikami à l’origine de la série Resident Evil). En tout logique, le jeu de Capcom n’est pas inclus dans cette nouvelle compilation. La présence du Roi Lion de Seth Mendelsohn, toujours développé par Virgin et sorti en 1994 sur presque tous les supports de l’époque, devrait largement combler les fans.

Se présentant comme le premier opus d’une longue série de compilations, probablement inspirées par les remakes « live » récents des classiques du studio, Disney Classic Games – Aladdin & The Lion King proposera plusieurs options bienvenues, dont un mode spectateur, un retour arrière destiné aux joueurs maladroits, différents filtres graphiques, un jukebox permettant d’accéder à l’ensemble des pistes musicales et surtout un musée apparemment très complet, regorgeant de croquis de production et de reportages d’époque. Bonus ultime : la toute première Trade Show Demo d’Aladdin sera incluse, nous ramenant à une époque où la sortie de cette splendeur était encore attendue dans un avenir lointain…

Crédits : Disney