Gamescom 2019 : 20 minutes de gameplay pour Marvel’s Avengers

Dévoilé au dernier E3, Marvel’s Avengers est un blockbuster produit par Square Enix, développé par Crystal Dynamics (Tomb Raider) et réalisé par Shaun Escayg (Uncharted : The Lost Legacy). Si d’un point de vue technique l’objet semble largement remplir son contrat, le prologue dévoilé en intégralité à la Gamescom laisse à penser que tous les talents impliqués ne s’additionneront pas forcément au sein du game design…

Structurée comme un long tutoriel où l’on passe d’un personnage à l’autre (d’abord Thor, puis Iron Man, puis Hulk, puis Captain America et enfin Black Widow), cette séquence d’introduction pose les bases d’un univers alternatif où les forces de Taskmaster (prochain bad guy du film stand alone de Black Widow) sont parvenues à assassiner Steve Rodgers et diviser durablement le groupe des Avengers. L’idée, intéressante, est évidemment motivée par les liens juridiques qu’entretiennent Square Enix et Marvel, filiale de Disney. L’éditeur a ainsi l’autorisation d’utiliser la plupart des designs officiels tels qu’ils apparaissent dans le film, mais ne peut légalement représenter les différents acteurs, sous peine de voir son budget démultiplié. Dans l’obligation de se passer des faciès de Robert Downey Jr. et cie, les développeurs ont hélas opté pour des visages génériques, tels qu’on en trouve à la pelle dans les outils de customisation de personnage de n’importe quel jeu de rôle. Dénué de la moindre once de charisme, le character design est sans doute ce qu’il y a de plus problématique dans ces premières images, le roster ressemblant davantage à un concours de cosplay haut-de-gamme qu’à une vraie adaptation de l’univers Marvel.

Heureusement, chaque personnage dispose de son propre gameplay, évitant de balader artificiellement le joueur d’une skin à l’autre. Thor joue de la foudre et du marteau avec une arrogance légèrement irritante (on remarque toutefois que son arme fétiche a perdu en puissance pour pimenter les combats), Iron Man alterne entre des poursuites aériennes scriptées (pour le moment assez molles pour éviter que le joueur ne traverse trop rapidement le décor), vol stationnaire et arrosage de projectiles à l’envi, Hulk smashe entre deux phases de plates-formes et autres rebonds sur des parois fragiles, Captain America jongle avec son bouclier et peut le renvoyer à la volée sur un adversaire d’un coup de pied bien senti (la chorégraphie des combos évoque l’ouverture du Soldat de l’hiver), et Black Widow use volontiers de ses deux révolvers et de ses gadgets électriques, quand elle n’est pas propulsée dans des scènes de Quick Time Events virevoltantes.

Globalement, la mise en scène présente tous les atouts supposés d’un blockbuster super-héroïque de cinéma, et la maîtrise de Shaun Escayg dans la gestion de la caméra est indéniable. Pour autant, difficile de ne pas pousser un léger soupir d’ennui devant cette succession de segments très courts et beaucoup trop scriptés où les héros ne risquent finalement pas grand chose, et apparaissent maîtres de leurs mouvements à chaque instant. L’absence totale de moralité du groupe, qui massacre l’ensemble de ses opposant de la façon la plus propre et désincarnée possible, laisse aussi légèrement perplexe à l’heure où la fabuleuse série The Boys vient remettre en question la légitimité présupposée des super-héros dans le règlement des conflits modernes. On attendra de savoir si cette question figure parmi les les enjeu fondamentaux de la suite du jeu, qui promet d’alterner entre niveaux narratifs dédiés à des personnages précis et zones de guerre où l’on pourra manier au choix les personnages débloqués au fil de l’aventure. Wait and see…

Marvel’s Avengers sortira le 15 mai 2020 sur Xbox One, PS4, PC et Stadia.

Crédits : Square Enix, Marvel