Gamescom 2019 : les maigres infos de la conférence Google Stadia

Toujours prévu pour être lancé fin 2019, le service de jeu en streaming de Google s’est payé une conférence événement à la Gamescom de Cologne. Sans être révolutionnaires, les informations distillées par le géant américain donnent une vision légèrement plus précise de l’offre.

Pour rappel, un pack « Founder’s Edition » sera disponible dès novembre prochain au prix de 129 euros, incluant une manette Stadia Collector, un Chromecast Ultra (a priori indispensable pour profiter du service) et trois mois d’abonnement à l’offre Stadia Pro. Celle-ci sera commercialisée à part à hauteur de 9,99 euros par mois. En bonus, le pack inclura également un abonnement d’essai à offrir à l’un de vos proches ; une idée qui devrait être payante pour Google.

Le blockbuster polonais Cyberpunk 2077 de CD Projekt Red (The Witcher) sera inclus dans le service dès sa sortie en avril 2020. Stadia permettra d’afficher le jeu en 4K et 60 images par seconde si votre débit Internet le permet (au-delà de 35 Mb/ seconde). Si vous êtes limité à un débit de 10 Mb/s, il faudra vous contenter d’une résolution 720p… ce qui sera aussi le cas dans la plupart des autres jeux.

Voici les titres compatibles annoncés à la Gamescom :

  • Gods & Monsters
  • Cyberpunk 2077
  • Destiny Shadowkeep
  • Kîne
  • Darksiders Genesis
  • Orcs Must Die! 3
  • Windjammers 2
  • Destroy All Humans! – Remake
  • Mortal Kombat 11
  • Superhot
  • Farming Simulator 19 Platinium Edition
  • Samurai Shodown 2019
  • GRID
  • Doom Eternal
  • Attack on Titans 2 Final Battle
  • The Elder Scrolls Online
  • Borderlands 3
  • Watch Dogs Legion

Attention, la plupart de ces jeux devront être achetés sur le shop de Stadia. Le service de Streaming de Google n’est pas, comme on pourrait le croire, un abonnement gaming comparable au PlayStation Now. Il est toutefois attendu que certains jeux soient disponibles en accès temporaire ou offerts de façon permanente chaque mois. Wait and see…

Crédits : Google