Nintendo et Sega se portent bien, merci pour eux

C’est l’heure des bilans semestriels pour les grandes sociétés japonaises. Après Sony, c’est au tour de Sega et Nintendo de rassurer ses actionnaires avec des chiffres pour le moins encourageants…

Sega a visiblement bien fait de se concentrer il y a une petite vingtaine d’années sur son activité d’éditeur et de concepteur de jeux vidéo. Le premier semestre de l’exercice 2019 / 2020 lui a permis d’engranger 601 millions de dollars de chiffres d’affaires, certes à relativiser si l’on tient compte d’un bénéfice net de seulement 2,4 millions. Sega a vendu 6,4 millions de jeux durant la période, avec comme chefs de file Total War : Three Kingdoms, Team Sonic Racing et l’excellent Judgement développé par les auteurs de Yakuza.

Les prochains mois devraient être tout aussi profitables, avec les sorties prévues de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, Persona 5 The Royal, Phantasy Star Online 2, Fist of the North Star Legends ReVIVE et le retour de la Megadrive en version Mini, incluant dans sa mémoire plus de quarante jeux plus ou moins cultes.

De son côté, Nintendo annonce avoir écoulé 22,6 millions de jeux et 2,13 millions de Switch entre le 1er avril et le 30 juin 2019, portant le total de à près de 37 millions d’unités distribuées à travers le monde. Si la console garde le cap en termes de vente, elle devrait pouvoir rivaliser avec les chiffres de la PlayStation 4, qui a dépassé les 100 millions d’unités expédiées au terme de cinq années et sept mois d’exploitation. Le dernier gros carton en date de Big N n’est autre que Super Mario Maker 2, qui s’est vendu à 2,42 millions d’exemplaires lors de son week-end de lancement.Mario Kart 8 Deluxe et Super Mario Odyssey continuent quant à eux de séduire de nouveaux fans : le premier s’est écoulé à 17,89 millions d’exemplaires depuis sa sortie, et le second à près de 15 millions.

A noter que le planning de Nintendo est chargé pour les semaines à venir, avec des titres comme Astral Chain, Daemon X Machina et le remake très attendu de The Legend of Zelda : Link’s Awakening.

Crédits : Nintendo, Sega