Death Stranding : le réalisateur de Drive rejoint le casting

Après Norman Reedus, Léa Seydoux, Guillermo Del Toro, Mads Mikkelsen et Lindsay Wagner, c’est au tour de Nicholas Winding Refn, réalisateur culte de Drive et Walhalla Rising, de se frayer un chemin à travers l’intrigue tortueuse du nouveau jeu tant attendu de Hideo Kojima.

On ne saura probablement pas de quoi parle exactement Death Stranding avant de pouvoir installer le jeu le 8 novembre prochain. Ce cas de figure est très rare dans le paysage du jeu vidéo, les démos de gameplay spoilant généralement l’expérience des mois à l’avance pour créer l’événement lors des salons internationaux. Pour continuer à faire parler de son bébé sans trop en dévoiler, Hideo Kojima a décidé d’annoncer une fois tous les six mois la présence d’un artiste / acteur / réalisateur fort au sein de son casting. A ce stade, l’arrivée d’une personnalité telle que NWR n’est plus une surprise, et le teaser de deux minutes qui lui est consacré évite de jouer sur l’effet de surprise, préférant explorer des concepts absolument fascinants. Le personnage interprété par le cinéaste, Heartman, est ainsi prisonnier d’un cycle de vie très court (21 minutes seulement), au terme duquel son cœur lâche inexorablement. Avant l’échéance, le scientifique se branche à une machine destinée à le ressusciter encore et encore. Dans la manière dont le protagoniste évoque sa passion pour les arts et les heures qu’il consacre à leur découverte, on est en droit de reconnaître entre les lignes les obsessions de Kojima lui-même. La conclusion du teaser (« je suis déjà mort ») n’en est que plus ironique.

A moins d’un report de dernière minute, Death Stranding sera donc bel et bien disponible le 8 novembre prochain, en exclusivité sur PlayStation 4. En cas de succès commercial (ce qui sera probablement le cas), les exécutifs de Konami qui ont poussé Hideo Kojima vers la sortie vont s’en mordre les doigts…

Crédits : Sony, Kojima Productions

%d blogueurs aiment cette page :