E3 2019 : Watch Dogs Legion révolutionne le « die and retry »

le

Parmi les nombreuses images alléchantes dévoilées par Ubisoft durant sa grande conférence annuelle, on retiendra surtout le « gameplay reveal » de Watch Dogs Legion : le tout premier jeu ouvertement post-Brexit est en effet bâti sur un système d’avatars multiples qui risque de marquer durablement l’industrie du jeu vidéo...

Les deux premiers Watch Dogs plaçaient le joueur dans la peau d’un protagoniste spécifique, passé maître dans l’art du piratage informatique. Le second plongeait certes dans un monde underground constitué de gangs rivaux, mais la perspective adoptée sur cet univers virtuel restait unique. Comme son titre l’indique, Watch Dogs Legion décide d’éclater son point de vue : s’il est toujours question ici d’espionner les passants en s’infiltrant dans leur téléphone portable et leurs réseaux sociaux, il est désormais possible de les recruter pour augmenter son groupe de cyber-guerriers, formant une résistance silencieuse face à des forces policières qui ont pris le contrôle du Royaume-Uni. Chose rare à l’E3, cette longue démonstration du jeu voit ainsi le héros mourir à mi-parcours, le joueur ayant dès lors la possibilité d’incarner tel ou tel autre personnage. Reprenant le concept de Grand Theft Auto V en le démultipliant, Watch Dogs Legion promet une quasi-infinité d’avatars, donc un nombre incalculable de variables au sein de chaque partie.

Pour parachever le tout, le Londres recréé pour le jeu est d’un réalisme saisissant : on est pressé de pouvoir explorer la ville dans ses moindres recoins, afin d’évaluer le niveau de maniaquerie des développeurs. Les bus et taxis étant de la partie, il paraît évident que le Tube a été reconstitué, ce qui devrait garantir de nombreuses missions souterraines. Reste à savoir combien d’immeubles ou de musées pourront être visités.

Visuellement splendide, Watch Dogs Legion semble avoir résisté à la tentation de l’upscale provisoire réservé au salon de Los Angeles ; un piège dans lequel était déjà tombé le premier opus il y a quelques années. Les joueurs devraient accueillir un jeu identique, voire techniquement supérieur à ce que nous venons de voir, lors de sa sortie le 6 mars 2020. Le titre est prévu sur PC, Xbox One et PlayStation 4 ; la Switch, pas assez puissante, devra se contenter de diffuser les bandes-annonces sur Youtube…

Crédits : Ubisoft