Call of Duty : le retour de « Modern Warfare »

le

Porte-étendard du First Person Shooter grand public depuis près de quinze ans, la franchise Call of Duty doit régulièrement se réinventer, le rythme d’un épisode par an risquant à tout moment d’épuiser les fans. Après s’être essayé à la guerre futuriste puis au Space Opera, le série avait fini par renouer avec ses origines via l’opus WWII. Activision continue de boucler la boucle avec Modern Warfare, suite / remake d’un quatrième épisode considéré par beaucoup comme le meilleur de toute la saga.

Si l’on évitera de trop s’étendre sur l’irresponsable Modern Warfare 2 sorti en 2009, où le joueur devait participer lors d’une longue séquence à un acte terroriste immonde sans que cela soit utile à l’intrigue, le premier Modern Warfare reste un modèle de First Person Shooter. Sa structure narrative riche en flashbacks et flash forwards était intelligente, sa mise en scène incroyablement immersive, son game design ciselé et ses choix de caractérisation assez audacieux pour l’époque (on incarnait par exemple un soldat destiné à mourir en fin de premier acte). Déjà aux commandes sur le jeu de 2007 (même si les principaux auteurs d’alors sont partis fonder le studio Respawn, connu pour Titanfall et Apex Legends), Infinity War est en charge du nouveau Modern Warfare, dont l’intrigue devrait nous balader en Europe et au Moyen-Orient. Si un nouveau moteur graphique et un son Dolby ATMOS ont d’ores et déjà été annoncés, deux infos sont à retenir en priorité : d’une part, le multi bénéficiera d’un Cross-Play capable de rassembler les joueurs Xbox One, PC et PS4. D’autre part, Activision ne déploiera aucun DLC payant pour cet épisode : toutes les cartes supplémentaires seront entièrement gratuites. Enfin, la compositrice Sarah Schachner (Call of Duty Infinite Warfare, Assassin’s Creed Origins, Anthem) a confirmé sur sa page Twitter sa participation à ce blockbuster qui devrait faire grand bruit.

Call of Duty Modern Warfare sortira le 25 octobre sur PS4, Xbox One et PC. Sur ordinateur, il faudra passer par la plate-forme Battle.net de Blizzard, Steam et l’Epic Games Store n’ayant pas eu les faveurs de l’éditeur…

Crédits : Activision