La PlayStation 5 révèle enfin ses secrets

Il aura fallu quelques minutes pour que la nouvelle fasse le tour du Web : développeur et concepteur culte dont la carrière remonte aux origines du jeu vidéo, Mark Cerny a dévoilé au micro de Wired les caractéristiques principales de la PlayStation 5, sur laquelle planche Sony depuis près de quatre ans.

Retour sur la bande annonce de lancement de la PlayStation 4

Voici ce qu’il faut retenir de l’article :

Le processeur sera tiré de la troisième génération de la gamme AMD Ryzen et contiendra 8 coeurs basés sur leur microarchitecture Zen 2 de 7 nanomètres. Traduction : ça va être puissant.

La technologie AMD offrira également une gestion innovante du son 3D.

Sony vise un affichage 8K et une technologie de Ray Tracing en temps réel. L’optimisation en 8K est évidemment théorique, et permet surtout d’assurer un rendu extrêmement fluide en 4K.

Le disque dur sera au format SSD, c’est-à-dire environ seize fois plus rapide que les disques durs PS4 actuels. Quiconque utilise déjà un SSD sur son ordinateur sait à quel point la différence est remarquable.

Contrairement à la concurrence, Sony défend bec et ongle le support physique et inclura bien un lecteur Blu-ray (probablement 4K Ultra HD).

Le PlayStation VR actuel sera supporté, et l’on peut d’ores et déjà imaginer qu’une nouvelle mouture plus adaptée à la PS5 sera disponible dans les années à venir.

Joie extrême : la console sera rétrocompatible et permettra donc de lire les jeux PS4. On ne sait pas encore si cette rétrocompatibilité concernera également les générations précédentes, hors PlayStation Now.

Enfin, l’exclusivité Death Stranding développée par Hideo Kojima via son propre studio Kojima Productions pourrait sortir sur PS5, et non sur PS4. Attendons tout de même confirmation..

Une chose est certaine : la PS5 ne sortira pas en 2019, et l’absence de Sony au prochain E3 laisse entendre qu’il faudra s’armer de patience avant de pouvoir mettre la main sur un prototype…

Crédits : Sony