Stadia : Google dévoile son Gamepad

Le grand keynote de Google du 19 mars 2019 aura permis d’en savoir plus sur Stadia, le prochain service de Cloud Gaming du géant américain. Qui dit jeu dit contrôleur de jeu, et Google n’a évidemment pas oublié de concevoir son propre accessoire.

Sur scène, Phil Harrison s’est empressé de préciser que l’ensemble des contrôleurs déjà en possession des gamers seront pleinement reconnus par le service Stadia. Il sera donc possible d’utiliser des gamepads Xbox One ou PS4 si le coeur nous en dit, mais le président du département gaming de Google a tout de même dévoilé un tout nouveau gamepad maison.

Si l’on attend de pouvoir tester la croix directionnelle sur des jeux tels que Street Fighter V ou n’importe quel King of Fighters (visuellement, elle n’inspire pas forcément confiance), l’accessoire répond aux exigences du moment : deux sticks analogiques et quatre boutons de commandes en façade, quatre gâchettes, et l’équivalent d’un bouton XBOX ou PS pour accéder aux options du service. En plus d’un bouton Start et d’un bouton Option réglementaires, nous aurons droit à un bouton Share lié au partage sur Youtube, ainsi qu’un bouton « Assistance » capable de lancer une discussion depuis le micro du gamepad entre le joueur et un employé de Google (ou une IA, ce qui paraît plus vraisemblable). On imagine que les vibrations seront de la partie, même si le Keynote ne se sera pas penché sur ce « détail ». On ignore pour le moment si le contrôleur inclura un accéléromètre et un gyroscope, à l’instar des pads de la PS4 et de la Switch.

Quel avantage à choisir un gamepad Stadia ? Le temps de réponse, a priori. Car plutôt que de se connecter en bluetooth à la machine qui lit les jeux Stadia, le contrôleur se connecte en Wifi directement au serveur qui envoie les images du jeu. Le temps de réponse des commandes est dès lors largement réduit.

Pour le moment, aucun prix n’a été annoncé par Google.