Devil May Cry 5 : censure, DLC et perso supplémentaire

On vous le disait il y a quelques jours dans notre test, Capcom vient de revenir en force avec une oeuvre à la fois irrésistiblement créative et totalement délirante, assumant son statut de beat’em all à une époque où même God of War a choisi de s’éloigner du genre. Une semaine après la sortie de Devil May Cry 5, les news autour du jeu sont loin de s’être taries.

Déjà, on a appris qu’une scène du jeu original avait été censurée en Occident : la nudité de Trish et Lady, frontale dans la version japonaise, a été masquée chez nous par des effets de lumière, car nous autres habitants de l’Ouest sommes, comme chacun le sait, des créatures prudes.

Au rayon des bonnes nouvelles, on a également appris qu’une version Nintendo Switch n’était absolument pas écartée par Capcom pour l’année à venir, et que Vergil pourrait bientôt faire son apparition dans le jeu, peut-être même à l’occasion du DLC gratuit prévu en avril (incluant le mode Palais Sanglant très attendu par les fans).

Devil May Cry 5 n’a pas fini de faire parler de lui, puisque le jeu cartonne sur tous les supports et en particulier sur PC, où Capcom a eu droit au second meilleur lancement de son histoire après Monster Hunter World…